Vous êtes médecin généraliste et comptez bientôt vous installer en cabinet médical ? Pour faciliter votre installation en tant que médecin libéral, voici un aperçu des étapes clés à suivre pour lancer votre activité et vous faire connaître auprès de votre future patientèle.

Les 5 grandes étapes suivantes vont vous donner un aperçu de toutes les démarches que vous devez suivre pour lancer votre activité. En tant que professionnel de santé, et ce quelque soit votre spécialité, vous devez suivre plusieurs étapes clés afin de vous installer.

Ce guide pratique va vous donner un aperçu du processus d’installation en tant que médecin libéral, ainsi que de nombreuses ressources utiles et liens vers d’autres sites spécialisés. C’est parti !

1. Définir votre zone d’activité

Le choix du lieu d’installation est une étape clé dans votre projet d’installation. L’ouverture d’un cabinet médical suit les mêmes étapes qu’une création d’entreprise classique en profession libérale. Faire une petite étude de marché est donc une bonne idée ! Pour cela, nous vous conseillons d’utiliser CartoSanté, un outil très pratique qui vous fournira de nombreuses informations utiles sur l’offre de santé en France https://cartosante.atlasante.fr/

Si vous souhaitez rejoindre une maison ou un centre de santé, vous pouvez obtenir toutes les informations utiles sur le Portail d’Accompagnement des Professionnels de Santé https://www.paps.sante.fr/

Sachez que des aides de l’Etat existent pour lutter contre les déserts médicaux. Pour vous inciter à vous installer dans ces zones où le nombre de médecins est insuffisant, vous pouvez obtenir un complément de rémunération, une protection sociale améliorée, une fiscalité avantageuse… Rendez-vous sur Ameli.fr pour en savoir plus sur la convention médicale 2016

2. Trouver un local adapté

De nombreuses possibilités s’offrent à vous pour trouver le local idéal. Voici quelques sites sur lesquels vous pouvez trouver des offres de cabinets médicaux :

Vient ensuite la question fatidique : faut-il acheter ou louer ? La bonne réponse est « ça dépend… » Pour trouver quelques éléments de réponse, nous vous invitons à lire cet article : https://www.macsf.fr/Exercice-liberal/S-installer/Local-professionnel-faut-il-l-acheter-ou-le-louer

A savoir : votre local doit respecter certaines règles et normes de sécurité afin que vous puissiez recevoir vos patients en toute sécurité. Il doit comprendre une pièce de consultation, une salle d’attente et des toilettes. La salle de consultation doit être équipée d’un lavabo, car vous êtes tenu de vous laver les mains ou de les désinfecter après chaque consultation.

Votre local doit également être accessible aux personnes handicapées ou ayant des difficultés à se déplacer (personnes âgées, parents avec poussette…). Pour savoir si votre futur local médical est en conformité avec ces règles d’accessibilité, vous pouvez consulter ce guide pratique : https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/sites/default/files/8_guide_professions_lib%C3%A9rales.pdf

En fonction de votre spécialité (dermatologue, gynécologue, dentiste…), d’autres règles d’implantation devront également être respectées. Certains travaux de mise en conformité seront peut-être nécessaires aussi. Prévoyez donc un budget assez important pour la mise en conformité de votre local.

3. Choisir votre mode d’exercice

Envie de vous lancer à votre compte ou de vous associer ? D’intégrer un cabinet de groupe ? De créer une Maison de Santé Pluriprofessionnelle (MSP) ? Ou bien de mutualiser les charges du cabinet médical au travers d’un Groupement d’Intérêt Economique ? Le choix de la bonne structure juridique est une étape déterminante dans la réussite de votre projet.

  • Si vous exercez votre activité seul :

Vous pouvez choisir de créer une société d’exercice libérale, destinée aux professions réglementées, comme la SELURL (société d’exercice libéral unipersonnelle à responsabilité limitée) ou encore la SELASU (société d’exercice libéral par actions simplifiée unipersonnelle).

  • Si vous vous associez avec d’autres médecins :

Vous pouvez choisir parmi plusieurs formes de société : la SCP (société civile professionnelle), la SCM (société civile de moyens), la SELARL (société d’exercice libéral à responsabilité limitée) ou la SELAS (société d’exercice libéral par actions simplifiée).

Pour vous aider à choisir la bonne forme de société, il est recommandé de vous tourner vers un expert-comptable habitué à travailler avec des professions libérales réglementées. Il pourra vous aider avec toutes les formalités de création de votre société : rédaction des statuts, publication au journal d’annonces légales, immatriculation au registre du commerce et des sociétés (RCS) et au Greffe du Tribunal de Commerce dont vous dépendez… et bien plus encore !

4. Préparer le lancement du cabinet médical

Avant de vous lancer, il reste quelques démarches administratives à effectuer :

Vous devez également préparer votre local en affichant les informations obligatoires dans le cabinet (honoraires médicaux, consignes de sécurité…) .

Pensez aussi à commander votre plaque professionnelle !

5. Se faire connaître

Bravo, vous êtes installé(e) !

Pour développer votre activité et votre patientèle, il est important de vous rendre visible auprès de vos futurs patients, tout en maîtrisant votre e-réputation.

Il est ainsi recommandé de vous inscrire sur les Pages Jaunes, ainsi que sur Google My Business pour apparaître en bonne position dans les résultats de recherche des internautes, vos futurs patients.

Créer votre propre site Internet peut également être une bonne idée pour être davantage visible sur le web et offrir de plus amples informations sur vous et votre spécialité (adresse, horaires, conseils pratiques, informations sur votre cabinet…).

Pour alimenter ces pages et vous différencier de vos confrères, vous devez publier des photos professionnelles qui donnent une image positive de vous. Les photos de votre cabinet sont importantes également. Vos patients sont très sensibles à l’image que vous renvoyez !

Avant de prendre un rendez-vous médical en ligne avec un professionnel de santé, les patients consultent toutes les informations disponibles. Et ils prêtent une attention particulière à votre portait photo, surtout quand ils ont l’embarras du choix avec de nombreux médecins disponibles à un clic…

Un photographe à votre écoute

Faites confiance à l’équipe PHOTO JOB qui se déplace dans votre cabinet médical pour capturer votre plus beau sourire et ainsi développer votre patientèle